recherche
du jeu 6 avr au dim 30 sep 2018
Plouf! Une histoire de la baignade
DUSCHESNE Louis-Henri (1724 -1793 )

Louis-Henri Duchesne, également appelé Duchesne des Voirons, naquit le 30 avril 1724 dans la commune savoyarde de Boëge-en-Faucigny, au diocèse de Genève. Il est le fils de Jean-Pierre et de SabineVignet.
Avocat en Parlement, ancien premier commis de Trudaine, il devint par la suite secrétaire ordinaire de Madame, comtesse de Provence, avant d’acheter, en 1777 et moyennant 34000 livres, un office de maître des comptes à Rouen qu’il ne devait conserver que trois ans. Il avait acquis entre-temps et moyennant 100000 livres, la charge d’intendant des finances de Madame.
Louis-Henri Duchesne rédigea plusieurs mémoires sur divers sujets tels que la recette des sels de Versoix, sur l’état des habitants et de la situation dans le pays de Gex. Il fit construire une maison au chemin du Vieux-Port. (voir ci-dessous) Arrêté pendant la Terreur, il fut jugé et condamné à mort le 22 brumaire an II. L’administrateur provisoire des Domaines nationaux est informé par Fouquier-Tinville, accusateur public au Tribunal révolutionnaire où il devint le symbole de la rigueur impitoyable et de la cruauté terroriste, que ce même jugement déclare les biens de cet homme « …acquis à la République. En conséquence… je t’invite… à faire faire les diligences nécessaires pour opérer la prompte séquestration des biens de ce condamné…situés à Versoix-la-Ville, près de Genève ».
Publications de L.- Henri Duchesne:

-- Projet d'administration, remis à M. Turgot, quand il fut nommé Contrôleur Général, et présenté dans l'Assemblée des Notables en 1787.
-- Premiers principes d'une bonne administration, et causes de la décadence d'un royaume.
-- Projet pour libérer l'état, sans emprunt, sans innovations, et en soulageant les peuples.
-- Observations sur les réformes projetées dans la maison du Roi et celle des princes, de 1781 à 1787.
-- Observations sur les finances de la France, comparées à celles de l'Angleterre.
-- Observations sur le Mémoire de M. Necker, lu à l'assemblée Nationale le 14 novembre 1789.
-- Projet d'imposition juste et facile, propre à suppléer au déficit qu'occasionnerait dans les revenus du Roi la suppression des Traites intérieures des Gabelles et du Tabac, et des impôts mis sur les cuirs, etc. S. l. 1789
-- Projet d'emprunt beaucoup moins onéreux à l'État que ceux qui sont usités jusqu'à ce jour, et propre à être substitué à celui de septembre dernier.
-- Mémoire d'observations sur le privilège à accorder à M. de Fer. S. l. 1787

Sources : Archives Nationales Paris

MAISON DUCHESNE  Ch. du Vieux Port 14-16 :Port Choiseul / Versoix la ville
Propriété de l’Etat de Genève


Cette charmante maison, fut construite vers 1777 par Louis Duchesne (1724-1793). (Le large mur de clôture, aujourd’hui couvert de plantes, est celui même que les ingénieurs de Louis XV avaient construit). Cette construction a été édifiée pour être utilisée comme entrepôt pour le sel destiné à Genève et au Valais et qui transitait par Versoix la Ville.
Le port a joué jusqu’au milieu du XIX siècle un rôle important. C’était, dans le canton, l’un des deux seuls points de débarquement des marchandises sujettes à un droit (Règlement du 24 août 1816). Il n’était pas noyé onze mois de l’année sur douze et les barques venaient y décharger les matériaux nécessaires à la tuilerie voisine.
Depuis le temps où il était propriété du Directoire gessien, ce fonds a changé plusieurs fois de mains.
C’est en 1859 qu’il paraît être devenu propriété d’agrément, et nul ne le méritait mieux car on y trouve une paix bien précieuse. Il avait été acquis par Isaac Machard en 1890. Son fils, Monsieur Alfred Machard y habita aussi.
Cette construction comprend deux maisons d’habitations basses et régulières, avec toitures à pavillons, avec croupes, percements réguliers en calcaire, côté lac véranda.
Transformations importantes au début de 1900.
Une partie de la propriété, côté Sud, a été aménagée en parc public.


N.B. Ami Argand y découvrit des gisements de tourbe et obtiendra le brevet de son extraction.
(Env. 1800).
Il paraît que le Duc de Choiseul, secrétaire d’Etat, puis ministre de la guerre sous Louis XV y aurait logé lors de ses passages à Versoix.
Curiosité : environ 2 siècles plus tard, cette maison est habitée par l’Ambassadeur de la France auprès de la Conférence du désarmement à Genève

Chemin Isaac Machard
Le tracé un peu étrange de ce petit chemin entre la route de Suisse et le chemin du Vieux-Port est la conséquence du plan de Versoix-la-Ville, projeté au XVIIIe siècle. Ce plan prévoyait une grande place ronde avec comme centre ce qui est maintenant le carrefour route de Suisse/chemin de Pont-Céard. Le premier tronçon du chemin Isaac-Machard, comme aussi le premier tronçon du chemin des Graviers, suit le périmètre de la place ronde projetée.
Le chemin fut nommé Isaac Machard, notable versoisien, qui acheta en 1889 la propriété de Port-Choiseul située à proximité du chemin, entre le coude du chemin du Vieux-Port et le lac. Au milieu du XIXe siècle, la famille Machard possédait la propriété où se trouvent maintenant la mairie et son parc.

 

 


<< retour