recherche
du jeu 6 avr au dim 30 sep 2018
Plouf! Une histoire de la baignade
LACROIX Marcel (1912-1995)

Marcel Lacroix est né en 1912 dans la ferme familiale de Sauverny. Comme tous les enfants du hameau de l’époque, il suit tout d’abord l’école de Chavannes-de-Bois, passe une année dans la classe de M. Charles Ramseyer à Versoix, pour terminer sa scolarité dans ce qui était alors l’école professionnelle devenue Collège moderne.
La ferme paternelle n’est pas grande et c’est la crise agricole en 1927 ; il remplacera le domestique.
Début décembre 1936, le Maire Charles Ramseyer lui demande de consacrer une demi-journée, durant trois semaines, à la Mairie pour y remplacer le jeune secrétaire, récemment désigné, que son état de santé contraint à prendre un peu de repos.
C’est ainsi que le 8 décembre 1936, Marcel Lacroix entre en fonction sans autre connaissance que quelques notions de la machine à écrire. Les semaines passent et le titulaire décide de changer d’orientation, sans que cela soit la joie pour son remplaçant qui regrette la campagne. A sa grande surprise, il peut lire que le Maire Charles Ramseyer lui souhaitait une longue carrière à la Mairie.
Le Maire Charles Ramseyer, magistrat extrêmement dynamique, tenait à avoir bien en main la commune qu’il dirigeait ; il avait trouvé son homme, et devait dire, par la suite, que la formation de ce secrétaire avait été la plus belle réussite de sa pourtant longue carrière politique.
Marcel Lacroix entreprit donc un long apprentissage en solitaire avec ce seul mot d’ordre de son patron : « Regardes le travail fait par Noël Genequand-celui-ci était licencié en droit avant de devenir notaire- et fais comme lui ».
Il se trouva donc secrétaire de la Mairie et du Conseil Municipal et même trésorier des Colonies de vacances. La demi-journée à laquelle il était astreint représentait trente heures par semaine et ne donnait pas droit à des vacances.
Très rapidement la période de guerre devait imposer le travail à plein temps et ce fut, dès lors, l’enchaînement des charges bénévoles : responsable de l’Economie de guerre et des problèmes militaires ; préposé au Plan Wahlen qui devint Office des cultures ; préposé à la Régie des alcools ; suppléant de l’Inspecteur du bétail ; correspondant de « l’Echo du Petit-Lac » ; secrétaire de la Fanfare ; secrétaire du remaniement parcellaire ; officier de l’état civil ; secrétaire de la Fondation communale Versoix-Centre.
Très attaché aux gens de la terre, Marcel Lacroix est secrétaire caissier de la Société de laiterie de Sauverny-Chavannes depuis 1928. Il est membre fondateur de la Caisse Raiffesen en 1943 et a été son président de 1952 à 1982.
Une pareille activité ne pouvait manquer d’attirer l’attention et notre secrétaire fut maintes fois sollicité pour entrer dans le secteur privé ou dans d’autres administrations. A regret, il déçut M. Jean-Pierre Ferrier en refusant de poser sa candidature pour prendre sa succession au Grand Conseil.

Extrait de "Versoix Genevoise", Marcel Lacroix 1984
 

 


<< retour