recherche
jeu 30 nov 17 à 20h00
La route Suisse, histoire d'un axe de communication.
du ven 1 déc au dim 10 déc 2017
La route Suisse à Versoix, hier et avant-hier...
MUSIQUE MUNICIPALE DE VERSOIX

 C’est dans le dernier quart du siècle dernier que plusieurs sociétés furent créées à Versoix. A l’instar du Tir au canon, de la Société fédérale de gymnastique et du Sauvetage, la fanfare d’alors vît le jour : elle s’appela l’Union Instrumentale de Versoix et naquit en 1883. Comme toute société, elle connut des hauts et des bas au cours de son existence. Elle mit cependant une note de couleurs au cours de l’histoire.

Carte souvenir du 25ème anniversaire de l'union instrumentale, document fourni par A. Rességuier

Elle fit partie de la Fédération musicale genevoise (campagne) qui organise chaque année une fête des musiques, dans différentes communes genevoises. C’est ainsi que, bien avant l’actuelle Musique Municipale, elle organisa trois fêtes : en 1923 à la campagne du Château Bartholoni, en 1936 à la campagne Fourcy et en 1957 à la campagne Floos.

En 1935, l’Union Instrumentale connut une scission entre ses membres. Une Musique ouvrière fut alors fondée. Très rapidement, cette dernière se dissout et la plupart des musiciens rejoignirent à nouveau les rangs de l’Union Instrumentale.

En 1950, l’Union Instrumentale reçoit le qualificatif de fanfare municipale. C’est en 1966 que, malheureusement, faute de subsides et surtout manque de musiciens, elle dut se résigner à prononcer sa dissolution. Le directeur de l’époque était Monsieur Bühler, alors cor à la musique de la Landwehr. Monsieur Raymond Lacroix en était le président.


C’est en 1977 que Monsieur Edmond Colli s’adressa aux autorités versoisiennes, dans l’espoir d’obtenir des locaux, pour créer une école de musique à Versoix. Les autorités, voyant ainsi la possibilité de créer à nouveau une musique municipale, mirent à disposition des locaux à l’école de Montfleury et octroyèrent les fonds nécessaires à l’achat des instruments et accessoires de musique.

C’est tout naturellement que la Commune de Versoix plaça à la tête de l’école de musique, Monsieur Edmond Colli. Enfant de Versoix, Monsieur Colli débuta dans la musique versoisienne, à l’âge de 11 ans. Son enthousiasme, ses qualités et dons musicaux lui assurèrent le succès. Lors de sa carrière professionnelle, il a côtoyé les plus grands : Herbert von Karajan, Ernest Ansermet et le Maestro Lussardi de la Scala de Milan en sont quelques exemples.

Grâce à son dynamisme et ses exigences quant au travail et à la discipline de ses musiciens, Edmond Colli réussit à produire les élèves de lécole de musique fraîchement créée, lors de la

fête des Promotions des écoles de Versoix, en 1978.

Quatre ans après la création de l’école de musique, grâce aux efforts soutenus de tous, la Musique Municipale de Versoix devait voir le jour le 19 octobre 1981, sous la présidence de Monsieur Bernard Lusti.

Si c’est le 13 mai 1982 que la Musique Municipale devait donner son concert inaugural, l’inauguration de son drapeau devait avoir lieu le 28 mai 1983, avec la participation des Majorettes de Rhône-Durance, la Musique de Cossonay et la Lyre de Chêne-Bougeries. Ce superbe drapeau, toujours en vigueur aujourd’hui, a été offert par les Amis de la Musique. Les marraines en sont Madame Yolande Boisard et la Lyre de Chêne-Bougeries.

C’est en mai 1984 que Monsieur Edmond Colli devait quitter la Musique Municipale. Durant 7 ans, il a formé et dirigé bon nombre de musiciennes et musiciens en herbe.

Les 10, 11 et 12 mai 1985, l’harmonie devait être dotée d’uniformes, grâce à la générosité des Amis de la Musique. La Fête devait être rehaussée par la présence de la prestigieuse Musique de la Force aérienne tactique, basée à Dijon (FATAC).

Les musiciens de l’harmonie ont eu l’occasion de participer à plusieurs déplacements à l’étranger ; parmi eux, citons particulièrement Avignon et Dijon. La MMV s’est aussi déplacée à plusieurs reprises à Cannes. De même, la production du corps de musique lors de grandes fêtes ou dans des lieux prestigieux, par exemple la Fête des Costumes suisses ou le Victoria Hall, jalonnent la jeune vie de cette société, pleine d’avenir. En octobre 2013, la MMV a été invitée au Festival International des Musiques à Santa-Susanna, ville voisine de Barcelone.


Près de la moitié des musiciens actuellement sur les rangs, sont issus de notre école de musique. Les jeunes élèves (…et les moins jeunes), se produisent chaque année, lors d’une audition publique. Par ailleurs, le petit orchestre de l’école de musique dirigé par le Directeur de la musique, Monsieur Léonard Clément, se produit lors de l’arbre de Noël de la société, ou encore lors de certains concerts publics donnés soit à la salle Adrien-Lachenal, soit à l’aula des Colombières.

Sise dans les sous-sols de l’école Ami-Argand, notre harmonie se compose, elle, d’un directeur, un sous-directeur, 40 musiciennes et musiciens et 1 porte-drapeau.

La MMV est dirigée par Monsieur Léonard Clément.

 
Drapeau de l'Union Instrumentale (après restauration)
Drapeau de l'Union Instrumentale. (Après restauration)


<< retour