recherche
Il n'y a pas de contenu
pour la sélection en cours.
retour à l'accueil
DUBUIS FERNAND 1908-1991

Fernand Dubuis naît à Sion le 25 avril 1908.  

Son père fait une carrière militaire et sa mère est peintre. Après des études classiques au collège de Sion, il étudie à l’école de dessin de Lausanne et reçoit les préceptes d’Abraham Hermenjat. Il part ensuite à Paris, il ne reste qu’une heure à l’Ecole des beaux-arts et fréquente les ateliers modernes. Il fut un élève du grand peintre Maurice Denis, fondateur de l’Académie d’art religieux. En 1933, il se marie avec Andrée Favre et passe la belle saison à « Belle-Fontaine » à Versoix.
Jusqu’à la guerre de 1939, il visite Rome puis Venise où il rencontre Marquet et Dufy. Suivent Florence, Sienne, Pise et il séjourne également en Sicile et y admire les faux marbres qui deviendront pour lui une source d’inspiration pour ses peintures abstraites… La mobilisation le voit rentrer en Suisse et sert dans l’armée comme officier d’artillerie de montagne. En 1945, il retourne à Paris et c’est à ce moment-là qu’il entre dans sa période cubiste.

En 1951-52, il peint la grande fresque de l’abside de l’église Saint-Loup de Versoix, évoquant saint Loup, évêque de Troyes, en train d'arrêter Attila aux portes de la ville. En 1962, il vend « Belle-Fontaine ». Il expose à de nombreux endroits et en 1968 il réalise les décors pour la pièce de Maurice Zermatten LA ROSE NOIRE DE MARIGNAN. En 1973 il illustre le poème de Jean Tardieu avec huit aquarelles. Il emploie différentes techniques comme la lithographie, la linogravure en artiste vraiment éclectique. Il décède à Tertre en France, le 2 septembre 1991.
La paroisse de Versoix peut être fière d’avoir dans son église une œuvre de ce grand peintre et si le curé Rivollet a pu bénéficier de la participation du peintre Dubuis lors de la grande restauration de l’église en 1951 c’est sûrement grâce aux relations amicales entretenues avec l’artiste lors de ses séjours à Versoix.

Texte de J.P. Marquis, Paroisses vivantes. 2007

www.le tempsarchives - Journal de Genève 24.07.1953

 

http://fernand-dubuis.ch



<< retour