recherche
Il n'y a pas de contenu
pour la sélection en cours.
retour à l'accueil
BOPP Frères scierie

La scierie depuis le pont marquant l'entrée de Versoix avant que la rivière ne soit canalisée, en 1932

 

Le chemin du cimetière qui desservait cette scierie fut rebaptisé chemin de la Scie.

Les plus anciens exploitants connus furent les Bauly, ancienne famille de chez nous aujourd'hui disparue. Entre 1870 et le début du XXe siècle, ce fut un citoyen valaisan du nom de Revaz qui mit en valeur l'entreprise qu'il céda, l'âge venu, à Jacques Ramseyer. Des problèmes de santé contraignirent celui-ci à aller s'installer à Leysin; c'est alors que les frères Louis et Eugène Bopp, maîtres charpentiers réputés, arrivèrent à la Scie.

Ces deux hommes, dont le bon coeur ne fut pas la moindre qualité, ont suffisament marqué Versoix pour que leur souvenir soit rappelé. Il y avait l'aîné, Louis, le maître charpentier, le "Grand Bopp" comme on l'appelait, une force de la nature, un meneur d'hommes, un maître d'état d'une qualification exceptionnelle, et Eugène, son cadet, le menuisier, qui avait fait le Tour de France des compagnons du bois.

Généreux et dévoué envers les groupements locaux et la commune de Versoix,  il fut l'adjoint au maire pendant huit ans et conseiller municipal pendant vingt ans.

Les frères Bopp, socialement d'avant-garde, donnèrent une grande extension à la Scie; à la veille de la deuxième guerre, ils ne comptaient pas moins de 42 collaborateurs, effectif considérable pour une entreprise du bois. Quelques années plus tôt, la vieille scie avait été mise hors service; elle était trop vétuste et bien insuffisante pour pouvoir couvrir les besoins d'une telle maison.

Parmi les travaux éxécuté par cette entreprise, il y a la charpente de la Villa rose, villa fortifiée de la Promenthouse et le grand chalet du comte Dubois-Rouveray à Malagny.

Eugène Bopp fut conseiller municipal pendant 20 ans et adjoint au maire pendant huit ans.

Devenue atelier de menuiserie SARKOS SA, la scierie sera détruite en 1982 lors d'un incendie.

 La scierie Bopp, fabrique de caisses et charpentes, vers 1960. 

Les ouvriers de l'entreprise Bopp frères fêtent le "bouquet de chantier" du chalet Dubois-Rouveray, à Malagny. vers 1930

Echo du Petit-Lac, 17 décembre 1981

 



<< retour