recherche
du sam 14 sep au dim 15 sep 2019
COULEURS - Journées du patrimoine
PONT DE LA TOURNE-A-CONTY (Passerelle de Mâchefer)

 Le pont reconstruit.


François Conty, un riche négociant de soieries*, achète le domaine du château de Saint-Loup en 1868. Il procède au réaménagement et à l’agrandissement du château et des jardins.
A cette époque, le domaine n’est alimenté en eau que par des puits et le canal (l’eau de ville arrive à Versoix qu’en 1903). Parallèlement à la reconstruction du château il fait construire, dans les années 1868 à 1873, un barrage sur la Versoix pour permettre le fonctionnement d’une pompe qui doit élever l’eau de la Versoix jusqu’au château.

Il s’agit là de travaux considérables qui sont exécutés manuellement. Il faut endiguer la rivière sur plusieurs dizaines de mètres au moyen de gabions. Des pieux sont enfoncés et reliés entre eux par des branches tressées. Quelques années plus tard, ils seront renforcés par du béton.
Les piliers de base du barrage sont ancrés dans le lit de la rivière. Un système de rideaux permet le réglage du débit de l’eau. Le bâtiment de la pompe comprend un étage sur rez-de-chaussée, la pompe du type Girard convient pour une chute de faible hauteur.
Un réservoir est construit près du château pour augmenter la pression. L’eau arrive ainsi à la hauteur du premier étage et alimente les abreuvoirs pour le bétail. Dans le parc nouvellement aménagé, des jets d’eau agrémentent le bassin en forme de trèfle.

Le pont métallique est construit par Charles Schmiedt. Cette construction à éléments rivés était le type d'assemblage les plus courants avant que le soudage ne se généralise. La Tour Eiffel est du même type de construction.
Ces installations de pompage fonctionnent jusqu’qu’au début des années 1930. Le barrage est démonté vers 1939-1940. Un fortin militaire est construit sur le mur qui le soutenait. Le bâtiment ruiné qui abritait un couple d’originaux, fut détruit par un incendie en 1956

Le pont de la Tourne-à-Conty failli disparaître en raison des travaux de renaturation de la Versoix en 2011. L’association du Patrimoine versoisien s’était opposée à cette démolition.
Finalement la décision fut prise par les services de l’Etat de le restaurer. Au courant de l’été 2018, il fut démonté et les éléments porteurs furent transportés en atelier pour être restaurés. Un nouveau tablier a été construit et les éléments anciens ont été reposés pour lui donner son ancienne apparence.
Ce pont avec sa construction particulière, est le dernier élément témoin des installations hydrauliques du château de Saint-Loup sur la Versoix. G.S.

* La maison Bellon frères & Conty est la première des maisons lyonnaises par le chiffre d’affaires avec vingt-deux millions de francs de ventes en 1873, contre sept millions en 1855. La société arrive à son terme en 1874.



<< retour