recherche
lun 24 aoû 2020
ASSEMBLEE GENERALE 2020
POUILLE CHARLES-DESIRE - ATELIERS DE VERSOIX

Charles-Désiré Pouille est ingénieur-inventeur. Né en 1853. Fils de Joseph-Marie et de Françoise-Virginie Husson. Marié à Elisa Joséphine Martin en 1881.

Aux environs de 1895 sa société Pouille fils Aîné, de Genève et reprise par Wahl & Ferrière. Charles Pouille s'installe alors à Versoix,  il est propriétaire de Bon-Séjour, inventeur de machines agricoles et d'appareils de chauffage, premier constructeur et installateur de chauffages centraux de la région. Il fut président de la Société Fédérale de Gymnastique, conseiller municipal radical, député au Grand-Conseil en 1901/1904-1907/1910-1910/1913, membre du conseil de paroisse de l'Eglise catholique nationale, membre de l'Association internationale des inventeurs. Il reçu de nombreux prix pour ses inventions.

Lors de l'Exposition du chauffage et de l'éclairage, au Parc des Eaux-Vives, en 1916, voici ce que l'on disait de la maison Pouille:

"La maison Pouille de Versoix, a combiné le fourneau de cuisine avec la chaudière tubulaire ; les flammes et gaz lèchent des tubes dans lesquels circule l'eau du chauffage central ou de la chambre de bains. Peu à peu le modeste potager se transforme en une usine chargée d'assurer tous les services de la maison.
Bientôt la vapeur surchauffée naissant dès chaudières mettra en mouvement une turbine à vapeur, couplée sur une dynamo, consacrée a l'éclairage des chambres."

                   

         

 

Lors de l'Exposition nationale de Genève en 1896, on peut lire dans le Journal de Genève:

" MM. Wahl et Ferrière, qui ont continué les bonnes traditions de la maison Pouille, une des premières fabriques suisses d'appareils de chauffage, exposent un remarquable fourneau d'hospice à deux foyers indépendants, muni d'un grand bouilleur à eau pour le service des étages supérieurs, et de deux foyers spéciaux pour les marmites. On sait que cette maison a procédé dernièrement à l'installation des cuisines de l'Hôpital cantonal ; on en pourra voir les plans à l'Exposition, ainsi que le système de double-fonds employé pour la cuisson et le réchauffage des aliments. Ces messieurs ont également fourni les installations des cuisines du Pavillon des maîtres d'hôtel, du restaurant du parc de l'Agriculture, etc. En plus des fourneaux de cuisine il y a encore lieu de mentionner une chaudière à vapeur pour chauffage central à basse pression, munie d'un système de fermeture spécial, avec levier, et surtout d'un appareil de réglage original,qui forme en même temps obturateur pour la vapeur et pour la bouche d'admission d'air. A côté de cette chaudière un calorifère à air chaud, et tous les appareils qui l'acompagnent : radiateurs, tuyaux à ailettes, etc., inunis d'un système de vannes permettant de régler la chaleur à volonté. Enfin une installation do fourneau de cuisine
avec bouilleur pour chambre de bains, un appareil spécial pour grillades, avec système de tirage renversé, et toute une collection de calorifères Pouille, à grille rotative, prise d'air au-dessus du foyer de combustion, etc. "

 

     Une autre entreprise de chauffage était active à cette époque à Versoix: H. CHEVALLIER



<< retour