recherche
mer 1 nov 17 à 20h00
Veyrier-Le -Pas-de-l'Echelle, démembrement de 1816
dim 17 avr 2011
Conférence: Les énergies du Rhône

Les énergies du Rhône, Des forces naturelles et généreuses

Résumé de la conférence donnée à la Maison du Charron le 13 avril 2011
Par MM. André-W. POLIER, responsable de Mission aux Services Industriels de Genève et Charles Lambercy ancien chef adjoint des centrales de Verbois et Seujet.

  

Entre Champagne et Mandement, avec ses eaux parfois tranquilles, souvent impétueuses, toujours généreuses, le Rhône a été le moteur du développement artisanal et industriel de Genève. Son énergie a fait tourner des moulins et entraîne des pompes qui remplissent d’eau fraîche les réservoirs d’un important réseau.

Le Rhône, avec l’Arve – à deux, c’est tellement mieux ! -, ont permis la construction d’importantes centrales hydroélectriques tout en favorisant la régularisation du niveau du Léman.

Le Bâtiment des Forces Motrices, construit au XVIIIe siècle, est devenu aujourd’hui une superbe salle de spectacle. Il a gardé ainsi tout son prestige.

Le courant électrique de l’usine de Chèvres a éclairé pour la première fois en 1896 le magnifique lustre du Grand Théâtre de Genève. Quelques jours plus tard s’ouvraient les portes de l’Exposition Nationale, Genève devait être belle. Deux cent quinze lampes à arc éclairaient les quais, les ponts et les rues de la ville ; elles remplaçaient 456 becs de gaz. L’usine de Chèvres était alors la plus puissante de Suisse !

Pourtant, les besoins en énergie électrique étaient tels que, moins de 50 ans plus tard, l’usine de Chèvres était noyée, remplacée par Verbois, une autre usine plus moderne ! Avec les fameux ateliers de Sécheron et des Charmilles, Genève était alors la seule ville de Suisse capable de fournir des groupes turbine-alternateur complets.

 télécharger la conférence   (.pdf 3.3Mb)

André W. Polier et Charles Lambercy


<< retour