recherche
lun 24 aoû 2020
ASSEMBLEE GENERALE 2020
MICHELI DE CHATEAUVIEUX (1751-1830)

Suivant les notices généalogiques de M. Galiffe, la noble famille Micheli nous est venue de Lucques, mais elle est originaire de Venise, où elle jouait jadis un rôle distingué. Il a existé au XIIe siècle des doges de ce nom et c'est un D. Micheli qui commandait l'armée navale des Croisés sous Baudoin. Fr. Micheli, Anziano de Lucques, fut reçu bourgeois en 1556.

"Le Cèdre", ancienne terre Fabry, doit son nom à l'un des plus imposants conifères dits du Liban que l'on ait connus dans la région de Genève. Ce fond dont les dimensions se sont souvent modifiées formait la moitié de l'ilôt N° 27, a été celui de Michel Micheli de Chateauvieux, enseigne aux Gardes suisses en France en 1768, colonel en 1792, Ministre de Genève auprès du Directoire, nommé maréchal de camp par Louis XVIII en 1817,  commandant de la Légion du Léman et colonel des milices du canton.

Ce vaillant soldat diplomate était aussi un savant émérite, avec Henri Albert Gosse il avait installé le premier de nos jardins botaniques sur l'ancien bastion de Saint-Léger. Le général Micheli de Chateauvieux était un spécialiste des haies de défense, des ligatures "rustiques", de la greffe de la vigne.
Dès 1765 il a planté chez lui, à Versoix, un cèdre du Liban et qui n'a cessé depuis lors de susciter des imitateurs jusqu'à ce qu'il fut abattu par la bise enragée de l'hiver 1940.  Il fournit des pieds de cette élégante et robuste essence, qui ennoblit tant de parcs. Après lui, "le Cèdre" passa à Jean-Georges Mussard, que Versoix compta parmi ses maires, puis il échut à Edouard Mussard-Melly, avocat substitut du procureur général, avant d'être acquis par Eugène Kohler.

Sources:

Genève d'autrefois LA VIE AUX CHAMPS 1790-1830.
Ed. Barde 1947
Versoix genevoise. M. Lacroix-1984

Versoix-la-Ville. Cl. Fontaine-Borgel

 

 
 


<< retour