recherche
lun 24 aoû 2020
ASSEMBLEE GENERALE 2020
BARAKAT (Villa)

La maison et le terrain entre le port et la Versoix appartenaient Philippe- Louis Machard depuis 1840 et il la garda jusqu'en 1870. Elle été divisée en deux par Certonciny, hôtelier au Caire puis à Paris, successeur de Machard. Ce fonds devint pour la moitié sud la propriété du prince russe Lubomirski, célèbre pour son écurie de course. La maison à front de route lui servait d'écuries. Il menait grand train, il avait des cochers en culotte blanche et en veste rouge et il était servi, entr'autres, par un nommé Wladimir Lami, Versoisien-Polonais.

Plus tard, il y eut deux propriétaires: Madame Parent et Madame Schneider. Cette dernière y tenait un hôtel. Faut-il placer Madame Parent avant ou après? Tout ce que nous savons d'elle, c'est qu'elle avait, adossées au mur du côté de la chapelle, quatre à cinq cabines bien construites et fermées par des rideaux, où l'on prenait des bains curatifs des maladies de la peau. On sait qu'une (!) personne a été guérie, mais on ignore si on se baignait dans de l'eau  venant du lac ou de la Versoix!

Barakat avait appartenu, dès 1874, et pendant une longue période, à la famille Stoutz, dont l'un de ses membres fut ministre de Suisse à l'étranger.
L'Aga Khan avait acquis cette propriété, aux si beaux arbres et riveraine à la fois du lac et de la Versoix, de Monsieur Lendi, directeur de l'Hôtel du Rhône, qui avait fait exécuter d'importants travaux d'entretien et de modernisation à ses bâtiments
Le 11 juillet 1957, l'Aga Khan III décéde à Barakat; durant plusieurs jours, ce sera le défilé à Versoix de coréligionnaires et de journalistes venus d'un peu toutes les parties du monde.
La famille Rey-Millet en devint, par la suite, propriétaire.
Bibliographie

HISTOIRE DE VERSOIX
Marcel Lacroix
ANCIENNES MAISONS DE CAMPAGNE GENEVOISES
Ed.Barde

* * *

Epitaphe du Mausolée à Àswan.
Extrait de: La rénovation du Shî'isme ismaélien en Inde et au Pakistan-Michel Boivin


Au nom d’Allah clément et miséricordieux. Dans ce Mausolée repose sultan Muhammad Shah Aga Khan III d’origine Persane, né à Karachi le 2 novembre 1877. Il fut pendant plus de 70 ans le 48e Imam des Shia Imami Ismaéliens. Décédé le 11 mai 1957 à Versoix, sa dépouille fut ensevelie en ce lieu le 20 février 1959 pour y demeurer à jamais. A ses côtés repose son épouse la Bégum Al Hajja Om Habiba née en France le 15 février 1906, décédée le 1 juillet 2000. Puisse la clémence d’Allah s’étendre sur lui et son épouse, sur tous ceux qui ont participé à l’édification de ce Mausolée et sur tous ceux quels qu’ils soient qui supplient Allah de leur accorder sa miséricorde. Ce Mausolée a été érigé à la demande de la Bégum en accomplissement du vœu de son époux pour devenir le lieu de leur sépulture sur l’emplacement qu’ils ont choisi. Le style en a été inspiré par les monuments des Fatimides (969-1172 J.C), ancêtres de l’Aga Khan. Cet édifice a été construit en 13 mois grâce au travail intensif d’une main-d’œuvre égyptienne musulmane, sous la direction de l’architecte Docteur Farid Shafei, professeur d’architecture islamique de l’université du Caire.

 

 
 


<< retour