recherche
du jeu 22 jun au mar 22 aoû 2017
Voltaire, Choiseul et Versoix
CONTI Régiment de

Sur la route qui conduit de Versoix à Ferney, un chemin porte le nom du Régiment-de-Conti. C’est ce régiment qui construisit la route des Fayards en 1767, qui avait pour but de détourner le trafic commercial qui se faisait par Genève.
Le numéro 110 (le rang dans l’armée française) est attribué pour la première fois en 1662 à un régiment qui vient d’être créé : le Régiment de Barrois. Il s’illustre durant la guerre de sécession d’Espagne. Par la suite plusieurs autres régiments accèdent à ce rang : le Régiment de CONTI, le Régiment de NASSAU, le Régiment O’GILVY.

Le 18 août 1772, par une ordonnance donnée à Compiègne, Louis XV crée quatre régiments « pour le service des colonies d’Amérique » dont celui du Port-au-Prince. Ce régiment participe plus tard à la guerre d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique, (siège de Savannah, bataille de Yorktown), tout en assurant la défense de l’île face aux Britanniques et aux Espagnols..
En 1791, les cadres et les soldats sont rapatriés en métropole. Avec la révolution,, les régiments de l’armée française perdent leur nom pour ne conserver que leur numéro. Le Régiment de Port-au-Prince devient alors la 110e brigade. Elle est stationnée à l’Île-de-Ré. Elle participe alors aux guerres de Vendée aux ordres du gouvernement révolutionnaire.
Le 16 juin 1794, le régiment participe brillamment à la bataille de Fleurus. Puis viennent toutes les campagnes de la jeune armée française ; il s’illustre particulièrement à Zurich en 1799 puis à Hohenkinden en 1800.
En 1801, le régiment est à nouveau envoyé dans les colonies à Saint-Domingue pour participer au maintien de l’ordre. Sept ans plus tard lorsque le régiment est rapatrié, il est décimé, seulement 13% de l’effectif initial rejoint la France en 1809, c’est-à-dire 146 hommes sur 1120.
Le numéro 110 ne réapparaît ensuite que pendant la guerre de 1870-1871. Le régiment par en campagne contre la Commune. C’est en 1873 que le régiment s’installe à Dunkerque qui devient ainsi sa garnison de tradition (le régiment retrouvant une nouvelle fois sa tradition de régiment à vocation coloniale, il participe à l’expédition de Tunisie de 1881 à 1883 avec un bataillon.
Mais c’est pendant la Grande Guerre que le régiment acquiert ses plus belles lettres de noblesse. La bravoure des soldats est récompensée par cinq citations du régiment et le drapeau du régiment reçoit la fourragère aux couleurs de la médaille militaire. Ses soldats obtiendront 217 citations.
Il se bat ensuite de 1939-1940 puis 19400-1945 avant de rejoindre l’Indochine et l’Algérie. Il s’installe à Donaueschingen (Allemagne) et appartient à la Brigade Franco-Allemande. (Source Willot)

Echo de Richelien, n° 108 – 8/2000

Drapeau du Régiment de Conti

Costume du Régiment de Conti - Gilles Boue

 



 

 

 

 
 


<< retour