recherche
Il n'y a pas de contenu
pour la sélection en cours.
retour à l'accueil
CHAPELLE ST JOSEPH DU BOURG

La loi constitutionnelle du 19 février 1873 sur l'organisation des cultes (Kulturkampf) instituait l'Eglise catholique nationale. Le 5 mai 1876 l'église de Versoix fut prise par la force. Les catholiques romains réfractaires à la nouvelle loi, n'ayant plus de lieu de culte, se retrouvaient alors dans la chapelle des Soeurs de la Charité, à la rampe de la gare en attendant la construction de la chapelle en bois dite de la Persécution.
Les Soeurs de la Charité seront expulsées de Versoix et se réfugieront à Ferney.
Histoire de la paroisse catholique de Versoix, J.-P. Marquis 2005

Anecdote

Le Journal de Genève du 27 août 1875 nous apprend que:

"Mercredi les gendarmes stationnés à Versoix, assistant M.l'inspecteur de police Prost, ont arrêté une voiture contenant des effets mobiliers qui sortaient de la maison occupée par les Soeurs de la charité à Versoix. Le département de justice et police, avisé par dépêche télégraphique, a donné l'ordre que la voiture fut ramenée dans le bâtiment; les Soeurs ayant refusé de la recevoir, la voiture a été mise en fourrière dans la grange de l'hôtel du Lion-d'Or. Ces dames prétendent que tout dans la maison est propriété de Mme Girod-de-l'Ain.

La supérieure a été informée que, dans le cas où elle persisterait à opérer ce déménagement avant l'inventaire auquel il doit être procédé, la police se trouverait dans l'obligation de séquestrer le mobilier jusqu'à l'arrivée de M. Page. D'autre part, on nous dit que l'opération de l'inventaire a eu lieu hier dans la matinée chez les Soeurs de Chêne-Bourg, et qu'il ne s'est produit aucun incident à cette occasion.
 



 

Chapelle Notre Dame du Bourg, rampe de la Gare - Bibliothèque de Genève
Empreinte laissée sur la façade mitoyenne de la chapelle Notre Dame du Bourg, vue lors de la reconstruction de l'immeuble. Photo Christian Larsen


<< retour