recherche
du jeu 6 avr au dim 30 sep 2018
Plouf! Une histoire de la baignade
mer 7 jun 17 à 20h00
La vie à la campagne au XIXe siècle
du jeu 8 jun au dim 18 jun 2017
REGARDS SUR VERSOIX
jeu 8 jun 17 à 20h30
SACONNEX D'ARVE SON CHATEAU ET SA SEIGNEURIE
MONTFLEURY

Construite par Nicolas Céard, l’ingénieur constructeur de la route du Simplon qui fut chargé par Voltaire et le duc de Choiseul, vers 1767, de dresser des plans pour Versoix-la-Ville.
La villa est bâtie sur un plan carré qu'on reconnaît bien de nos jours. De 1792 à 1806, le domaine de Montfleury est propriété la Duchesse de la Rochefoucauld-Liancourt appelée plus démocratiquement, au moment de la Révolution, la citoyenne Lannion. Le domaine passe entre les mains de la famille Saladin en 1822, lors de l’acquisition qu’en fait Eléonore-Sophie-Laure-Saladin, la maison est alors agrandie de son aile nord et d'une légère véranda en tôle, située au sud. Elle le lègue ensuite à sa sœur, Ariane Charlotte Huber-Saladin, femme de Jean Marie Huber, militaire de carrière, esprit cosmopolite, qui devait recevoir chez lui les célébrités de son temps, au nombre desquelles Lamartine qui lui dédia son « Ressouvenir du lac Léman. »
La maison de campagne de Madame Hubert-Saladin a été savamment arrangée et plantée par Monsieur le Comte de Sartige, gentilhomme français.
Après Huber-Saladin, une comtesse de Pourtalès est propriétaire de Montfleury. Dès 1863, le domaine devint la propriété d'Alexandre-Pierre Prévost-de la Rive. La villa est encore agrandie par l'adjonction de la chapelle néogothique et de la salle pour le personnel, dite Salle des Gens. Mme Prévost la conservera jusqu'à sa mort en 1924.
A cette demeure historique, M.Jacques Salmanovitz a refait en 1925, une beauté. Il en a agrandi jusqu'à la rive du lac le parc auquel le nant boisé de Braille et ses cascades confèrent un charme spécial et une fraîcheur exceptionnelle. En 1952,le domaine est acquis par l'architecte Sartorio qui construit les bâtiments du "Grand-Montfleury".
En 1959, à l'occasion de la Conférence sur la Paix au Vietnam, la villa hébergea pendant un an, Monsieur Chou En-Lai, ministre des affaires étrangères de la République populaire de Chine. Finalement, la villa est cédée à l'Etat de Genève. Elle est mise à la dispossition de la Fondation du Centre International de Genève.

Bibliographie:
BATIR LA CAMPAGNE
Leila El-Wakil
LES RUES DE VERSOIX
Groupe d'Histoire d'Ecole et Quartier.
VERSOIX HIER...
Groupe patrimoine
ANCIENNES MAISONS DE CAMPAGNE GENEVOISES
Ed. Barde

 

 

 
 
 
 


<< retour