recherche
du jeu 6 avr au dim 30 sep 2018
Plouf! Une histoire de la baignade
VESTIGES DE L'EPOQUE ROMAINE

Voici ce que nous dit Claudius Fontaine dans ses Notes historiques sur Versoix (1863) à propos de l'époque romaine:
A dater de la fondation par César de la Colonia Julia Equestris qui avait pour capitale Nyon (Nevidunum),Versoix (Versoge, Versoye) dut acquérir de l'importance: nous voyons son nom figurer dans plusieurs actes anciens; en outre, quelques inscriptions antiques recueillies à Versoix, transportées à Genève après l'expédition de 1589, d'autres découvertes postérieurement et conservées au nouveau Musée archéologique de Genève (Palais de Justice), des débris appartenant à l'époque romaine sont autant de preuves que, sous la domination romaine, Versoix subit un développement assez sensible.

Fig. I -

Observation. 

Décimus Valérius, affranchi d'Asiaticus; d'anciens manuscrits disent que c'est lui qui a donné son nom de SESSIUS à un village du Pays de Gex, appelé SEISSI, en latin SISSIUM (Cessy).
L'affranchi était un esclave auquel on avait donné la liberté. On appelait chez les Romains SEXTUMVIR l'un des prêtres attachés au culte d'Auguste déifié. Ils n'étaient que six dans les provinces: c'est de là qu'ils avaient tiré leur nom; mais à Rome, il y en avait jusqu'à vingt-cinq.

Traduction.

A D. Valérius, affranchi d'Asiaticus Sissius et sextumvir, de la Colonie équestre, suivant le vœu de son testament.

 

Fig. II

Observation. 


Chez les anciens mânes signifiaient âme des morts, ou dieux tutélaires des morts.

Traduction

Aux dieux mânes, à Lucius Aurélius Respectus, savant jeune homme, citoyen du Valais et de la Colonie équestre, qui avait déjà plaidé deux fois. Il est mort à l'âge de dix-huit ans. Luius Aurélius Respectus a pris soin d'élever ce monument à son très respectueux fils.

Fig. III 

Observation.

Cette inscription se trouvait placée sur une des pierres qui servait à marquer la distance des chemins; elle indiquait une distance de 8000 pas depuis Genève. Le mille romain était de 1000 pas, le pas de 4 pieds 6 pouces.

Traduction

Au général victorieux César, par l'adoption de l'empereur Nerva, à Ulpius Trajan, Auguste le Germanique, Souverain Pontife, revêtu de la puissance tribunitienne et deux fois consul. Huitième milliaire.

Le numéro de la Nation suisse, du 28 août 1863, contient la note suivante:
"Une communication qui nous arrive en retard nous est transmise par M. Henri Fazy, conservateur du Musée d'archéologie, au sujet de l'inscription gallo-romaine découverte à Versoix le 23 août et que nous avons signalé dans notre numéro du 24.
L'inscription, telle qu'elle nous a été transmise par M. C. Fontaine, régent, est habilement complétée par le Conservateur de notre Musée. Nous ferons toutefois remarquer que l'âge de vingt ans (XX) attribué à Ripano Capito doit être au-dessous de la vérité, c'est ce que tend à établir l'inscription telle qu'elle est rétablie et qu'elle nous est présentement communiquée.
"En effet, M. Henri Fazy fait suivre le chiffre de XX de cinq points qui peuvent indiquer des chiffres manquants. Ceci dit, nous rendons hommage à la docte communication qui nous est faite et nous la reproduisons in extenso: Le monument gallo-romain, découvert à Versoix par M. Fontaine-Borgel, est un cippe dont la partie inférieure est malheureusement brisée. L'inscription, dont les lettres sont fort altérées, peut être lue de la manière suivante:

(Anno) RVM XX.....
..... VOL (tinia tribu) RIPANO CA (pitoni)
C (aii) F(ilio) T. IN...

"C'est donc un monument élevé à la mémoire de .....Ripano Capito, de la tribu voltinienne, mort à l'âge de 20 ans. Dans cette inscription, l'indication de l'âge précède le nom même du défunt; cette particularité curieuse se retrouve dans l'inscription des Plines, encastrée dans le mur d'une maison de la Grand'Rue.- Cette inscription, même fragmentaire comme elle l'est, offre un certain intérêt. En effet, le Musée possède un monument épigraphique, aux termes duquel un magistrat de la Colonie équestre (Nyon), L.Julius Brocchus Valérius Bassus, fils de Tublius, de la tribu volnienne, donne aux Vicani genavenses (habitants du bourg de Genèva)un certain nombre de réservoirs. Le souvenir même de L. Julius Brocchus nous est conservé par une autre inscription découverte à Nyon, et dans laquelle il est fait mention de son fils
Décimus Julius Ripanus Capito Bassianus. Deux autres monuments, dont l'un a été trouvé à Genève et l'autre à Vienne en Dauphiné, se rattachent à la même famille et attestent l'influence dont elle jouissait dans le pays. Or, le fragment d'inscription trouvé à Versoix doit aussi se rapporter à un membre de cette puissante famille gallo-romaine, qui comptait des représentants dans la magistrature de la Colonie équestre (Nyon) à Genève et à Vienne.
"Espérons que de nouvelles explorations feront découvrir le reste de ce cippe, qui est destiné à figurer dans le Musée cantonal d'archéologie. Profitons aussi de cette occasion pour remercier M. Moccand, propriétaire du jardin où l'inscription a été trouvée; M. Moccand l'a immédiatement offerte au Musée, et nous lui en devons d'autant plus de remerciements que nous n'avons pas toujours rencontré la même générosité.

Le Conservateur du Musée: (Signé) Henri Fazy.

 



<< retour