recherche
du jeu 6 avr au dim 30 sep 2018
Plouf! Une histoire de la baignade
BERINDEI Ilie

Ilie Berindei, sculpteur,  est né le 20 juillet 1946 à Campeni, Alba, Roumanie.  Etudie à Institutul de Arte Plastice Nicolae Grigorescu, Bucuresti, Romania (1971). Il étudie avec Ion Lucian Murnu. Ces oeuvres se trouvent  non seulement en Suisse et en Roumanie mais aussi dans les pays suivants: Portugal, Espagne, France, Finlande, Slovaquie, Autriche, Italie, Israël.

A Versoix, sur la place du Bourg: Réaction à un espace sonore

Elle est l’un des symboles de la ville et elle se fait leitmotiv pour les Unes du Versoix-région. Elle, c’est la statue de la place du Bourg. Tout le monde l’a déjà vue mais que connaissez-vous vraiment d’elle ?
Entretien avec son créateur, l’artiste roumain Ilie Berindei.
 

Commençons par la naissance du projet…


En 1986, il fallait un monument pour habiller la place du Bourg. Plusieurs artistes ont été appelés à soumettre un projet et c’est le mien qui a été retenu.
Pour l’élaborer, j’avais passé une journée entière sur la place pour m’imprégner de l’ambiance. J’avais remarqué qu’il y avait beaucoup de voitures, le bruit du train, des avions. Bref, un endroit très pollué du point de vue phonique ! Ensuite, j’ai mis environ huit mois pour réaliser un modèle en plâtre, qui a ensuite été amené dans une fonderie au Tessin.
 

Comment la statue a-t-elle été accueille?

Juste avant le vernissage, des individus sont venus pendant la nuit et ont recouvert la statue de goudron et de plumes. A ce moment-là, j’étais réfugié politique et étranger, je pense que ça a gêné certaines personnes. L’œuvre a quand même pu être présentée le soir au public mais le nettoyage a coûté 5’000 frs ! Je n’ai finalement pas porté
plainte, je me sentais gêné de faire ça car nous sommes dans une démocratie, chacun
a le droit d’exprimer son avis. Par la suite, il y a encore eu une autre déprédation : la
plaque avec mon nom sur le socle de la statue a été arrachée. Je ne croit pas qu’elle ait été remise.
 

Quelle est la signification de votre oeuvre ?

La statue s’intitule « Réaction à un espace sonore » et elle fait partie d’un cycle de
travaux dénommé «Réaction à des espaces qui limitent». Elle traduit la réaction d’un être
humain face à une agression sonore, face aux bruits de cette place du Bourg.
Les cercles qui entourent l’homme nu se bouchant les oreilles sont sonores. Il a les yeux fermés, il n’entend plus rien.

Article d'Aurélie Toninato, in Versoix-Région N° 197, avril 2010

Journal de Genève, 1.05.1984- Archives le Temps

"Ydille" Ilie Berindei - Montfleury-Versoix

 

 
 
 
 


<< retour