recherche
du jeu 6 avr au dim 30 sep 2018
Plouf! Une histoire de la baignade
La laiterie Buffat

 
Qu’ils sont agréables à feuilleter ces albums de photos qui racontent la vie des Versoisiens. Quelle bonne idée de donner à notre association ces recueils d’images désuètes, ces moments de vie, ces moments d’histoire. Parmi les derniers documents rentrés sur nos rayonnages, le fond Buffat. Une dizaine d’albums et de classeurs dans lesquels nous découvrons les premiers pas de la laiterie Buffat à Versoix.
Nous sommes au mois de janvier 1926. Une convention est signée par Léon Buffat (le père de Gilbert) pour l’achat à Roger Gentil de la laiterie qu’il exploite à Versoix sous le nom de laiterie de Bourgogne. Le prix fixé est de 20000 francs. Il est stipulé qu’après accord entre les deux parties, Roger Gentil garde le matériel suivant : un véhicule Renault 14, 14 grandes boilles, 1 centrifuge, 1 réfrigérant, 1 pneu d’auto, 1 vélo, la cave du vin, un barrot et 1 vélo glacière pour le total de 6000 francs. Ce qui réduit la somme à payer par M. Buffat à 14000 francs.
Nous apprenons également par ces documents que Roger Gentil est arrivé en 1923 à Versoix venant de la Brévine où son père exploite une fabrique d’horlogerie. Il a repris la laiterie-épicerie-charcuterie d’un nommé Barthélémy Annen.
Léon Buffat vient de Corcelles- sur- Chavornay où il a travaillé à la Société de Fromagerie qui lui délivre un certificat le 1er novembre 1925, « pour sa conduite exemplaire, sa grande activité et très propre dans son travail, la fabrication du fromage ayant été régulièrement classée en 1er choix ».
La laiterie épicerie de Versoix est reprise en 1941 par Gilbert et Edith qui sauront donner à ce commerce une réputation formidable jusqu’à sa fermeture le 31 août 2011.

Photo: Jeanne Buffat et Ferdinand "Kiki" Mettaz, vers 1926 - En médaillon Léon Buffat

Jeanne Buffat et Ferdinand "Kiki" Mettaz, vers 1926 - En médaillon Léon Buffat


<< retour