recherche
du jeu 22 mar au ven 22 jun 2018
HERBORISTE, UN METIER PROCHE DE L'HOMME...
du sam 1 sep au dim 2 sep 2018
JOURNEES DU PATRIMOINE
VERRERIE DE VERSOIX


Dans le dernier quart du XIXe siècle, une verrerie était exploitée le long du canal des usiniers. C’était la Société anonyme de la Verrerie genevoise. L’assemblée des actionnaires a décidé la radiation de la société en 1911.
Il faut souligner que les installations de la verrerie n’avaient pas échappé aux inondations de 1910. Le Journal de Genève du 21 janvier relève que : « l’eau atteignait dans les parties basses une hauteur de 70 cm. La Papeterie Bristlen, le restaurant Pavid, la verrerie ont été complètement inondés ; les pompiers et la population ont travaillé jour et nuit à élever des barrages à l’aide de planches, de sacs de sable, de chars renversés, etc. En même temps, d’après les indications données par M. Charbonnier, ingénieur cantonal, on creusait des tranchées un peu partout, pour permettre à l’eau de s’écouler dans le lac. Grâce à ces travaux menés avec une célérité qui fait le plus grand honneur aux pompiers et aux habitants de Versoix, l’eau a commencé à baisser peu à peu et, à 9 h. du matin, il ne restait plus à Versoix qu’une couche de boue liquide de quelques centimètres. Cependant, les jardins situés près de la Versoix et du bief sont encore inondés.
Les pompiers se sont alors employés à vider les caves inondées. On a travaillé en particulier sans relâche à épuiser l’eau qui avait envahi la verrerie et on a pu ainsi l’empêcher d’arriver jusqu’au niveau des fours, ce qui aurait pu provoquer de graves accidents. »

Archives Journal de Genève

 
 


<< retour