recherche
lun 24 aoû 2020
ASSEMBLEE GENERALE 2020
LA VOGUE

 LA VOGUE

Une vogue est l'appellation utilisée dans l'aire franco-provençale correspondant en France à la majeure partie de la région Rhône-Alpes, dans le Velay, et dans le canton de Genève pour désigner les fêtes votives (ou fêtes patronales) annuelles de chaque commune. Généralement celle-ci consiste en une fête foraine.
Le patron de Versoix, est mort en 478 de notre ère. Tous les ans, son souvenir était vivant dans la commune grâce à la fête patronale, en l’honneur de Saint-Loup l’évêque de Troyes, qui, si nous sommes bien informés, tint tête en son temps au terrible Attila.

Au début du XXe siècle, la fête se déroulait au château de Saint- Loup et dans divers endroits du village. Il y avait chaque année, ici, en l’honneur de ce saint, un tir au canon dans la vallée de la Versoix, en dessus de la papeterie Bristlen, un bal de la jeunesse sur le quai et une poule aux boules de la Société du Noisetier.
L’édition 1919 de la vogue se fit en même temps que la Fête de la Paix. L’année suivante, faute de soutien de la part des commerçants du village, la Société de Jeunesse n’a pas pu organiser la vogue.

Cortège de la vogue passant devant l'hôtel du Lac, vers 1920, le 3eme gymnaste portant une corne d'abondance depuis la gauche: Paul Via

Heureusement, les années ne se ressemblent pas et en 1921, la fête organisée sur le quai, laisse un bénéfice de 524.75 qui est versé intégralement au profit de courses d’écoles. 1927 est une année à succès qui attire beaucoup de monde puisqu’un train-tramway spécial s’arrête exceptionnellement en gare de Versoix, à 0h57, pour permettre aux fêtards de descendre à Genève.

La dernière vogue de Versoix est vraisemblablement celle du 23 et 24 juillet 1960. Elle est organisée par le président Pierre Wicht de la Société fédérale de gymnastique. Contrairement à la tradition, elle se déroule au stade communal et non sur le quai comme les années précédentes, où un chapiteau a été monté ; on a construit un pont de danse et installé nombre d'attractions, pour petits et grands.

Bien que la température n'ait pas été particulièrement favorable, quelque deux mille personnes s'étaient déplacées pour applaudir le fantaisiste Raymond Devos et le Ballet portugais de Fernando Lima. Et il y eut bal, bien sûr, sous la conduite de Ded Gerval et de ses musiciens.
Le dimanche, la fête reprit, avec la participation de l'Ensemble romand d'instruments de cuivre, dirigé M. Roger Volet. L'animation fut d'autant plus grande que le soleil était de la partie. Le soir, Ded Gerval conduisit un nouveau bal, qui dura jusqu'à l'aube. Cette vogue, qui fut l'un des « grands » événements de l'année, à Versoix, a été magnifiquement réussie.

La vogue, fête patronale annuelle, se déroule toujours à Versoix sous la dénomination de kermesse, mot tiré du neérlandais kerkmise(messe d'église).

G.Savary

www.fr.wikipedia.org 

www.letempsarchives.ch
 

 

 



<< retour