recherche
lun 24 aoû 2020
ASSEMBLEE GENERALE 2020
LES NAYS - INSTITUT FOREL

Sur la parcelle "Les Nays" située à l’embouchure de la Versoix, le moulin du Pont fut construit vers 1797 et désaffecté vers 1840. D'un pavillon construit à la même époque que le château Bartholoni, M. Adrien Lachenal fils a fait un cottage des plus agréables, transformant en une gracieuse terrasse un rivage sans attraits. Une digue fut construite pour l'aménagement d'un port. 

Un fabricant de couleurs industrielles vivait et travaillait à l'embouchure de la Versoix; vers 1889 il y avait aussi un four à chaux, propriété de M. Moccand, dont la femme se noya dans le bief, vers la fabrique Favarger. [Le four à chaux ou chaufour est une catégorie de four à calcination dans lequel on transforme le calcaire en chaux par calcination et accessoirement où l’on cuit la céramique. C'est généralement un ouvrage vertical fixe et ouvert par le haut, mais on trouve également des fours horizontaux et rotatifs. La fabrication de la chaux constitue l'art du chaufournier. Wikipédia]

L'Etat de Genève est devenue propriété de cette parcelle. Un laboratoire de limnogéologie y a été créé en 1970 et développé par le professeur Jean-Pierre Vernet. Sa transformation en institut découle de sa triple activité d'enseignement, de recherche et de service public. Cette dernière activité s'est considérablement développée au cours des années 1970. 

La transformation du laboratoire de limnogéologie en un Institut portant le nom de F.-A. Forel a été examinée par le Conseil de l'Université de Genève après avoir été approuvée par les autres instances compétentes de l'Aima Mater genevoise. L'Institut doit son nom au savant morgien François-Alphonse Forel, créateur de la limnologie qu'il définissait comme étant «l'océanographie des lacs». Il est l'auteur du premier traité de limnologie intitulé «le Léman», paru au début du siècle.

En 2010, les services de l'Etat ont renaturé l'embouchure de la rivière, la digue a été démolie et une plage aménagée pour le plus grand plaisir des habitants de Versoix. GS

 

Anciennes maisons de la campagne genevoise, Ed. Barde - Slatkine 1978
 



<< retour