recherche
Il n'y a pas de contenu
pour la sélection en cours.
retour à l'accueil
COMPOIS (Maison des)

Au XVIe siècle, Saint-Loup était un hameau important, l'église et le château n'étaient pas les seules constructions bâties sur la colline, le hameau voisin "chez Ravoux" appartenait, semble t-il, à la famille de Marnay au XVe siècle et en face du château, il y avait  des fermes et maisons dont l'une ruinée en 1594 s'appelait "des Compois", sans doute de la famille des nobles de Compey, bourgeois de Versoix.

Il y avait donc toute une agglomération et l'église était loin d'être isolée.

La famille de Compey (de Compois) est un lignage noble du comté de Genève, remontant probablement au XIe siècle et attestée au XIIIe siècle, originaire de Thorens, installée dans le château de Thorens. Ils étaient vassaux des comtes de Genève. La famille s'éteint au XVIe siècle.

Au bas de la charte de 1220, par laquelle les frères Humbert et Guillaume, comtes de Genève, concèdent au prieuré de Saint-Victor de Genève le droit de fortifier le lieu-dit Epeisses pour en faire un lieu de refuge, le sceau de Albert de Compey est apposé au bas de ce document. (AEG, PH.48, original B, traduction du latin en français)

Armes de la famille de Compey

Un vieux dicton proclame : « Terny (Ternier), Viry, Compey sont les meillous maisons du Genevey, Salenove (Sallanuvaz) e Menton ne les craignons/cedons pas d'un bouton »

La famille de Compey, d'Aigle et de Thorens, possède jusqu'à 21 fiefs au milieu du XVe siècle.

Les membres de cette famille sont parfois confondus avec la famille de Compey ou Compois de Féterne.

 voir aussi :  st loup pdf.pdf (2.8 Mo)

 

https://www.wikiwand.com/fr/Famille_de_Compey

Geneva, 1954, L. Blondel
 

 



<< retour