recherche
Il n'y a pas de contenu
pour la sélection en cours.
retour à l'accueil
LA CHOUETTE RADICALE

DRÔLE D’OISEAU !

Dans son édition du 1er Décembre 1887, la Tribune de Genève relate le feuilleton de la « chouette radicale de Versoix » :

■ On lit dans le Courrier : La manifestation du Bâtiment électoral en faveur de M. Carteret aurait manqué de toute gaîté sans le falot de Versoix surmonté de l'oiseau de nuit. Comme les radicaux de Versoix entreprenaient un assez long voyage nocturne ils ne pouvaient faire moins que de prendre pour guide « l'oiseau qui chante et qui voit clair dans la nuit. »

Trans'arts 2016 - Animal

 â–  On écrit au Journal de Genève : « Je crois pouvoir vous donner des renseignements authentiques sur le fameux oiseau que les radicaux de Versoix ont apporté à l'assemblée populaire de vendredi : les uns y ont vu un aigle les autres une buse le Genevois a cru y reconnaître un corbeau ne s'accordant que sur un point c'est qu'il est horriblement déplumé. Enfin le Courrier a cru à un simulacre d'aigle formé avec des branches de laurier. Or la vérité est que cet aigle était une malheureuse chouette depuis longtemps crucifiée à la porte d'une grange et que l'on avait cru devoir arracher à son pilori pour l'exhiber aux yeux des Genevois étonnés. »

Et dans son édition du 10 décembre, un courrier de lecteur :

Aiglon ou chouette. — On nous écrit de Versoix : « Les oiseaux ont toujours plus ou moins joué un rôle dans l'histoire des peuples. Par exemple la colombe et le corbeau de l'arche, les ibis des Egyptiens, les oies du Capitole, les faucons du moyen âge, le coq gaulois, l'aigle de Genève, etc. etc. Aussi ce n'est pas sans un certain sentiment de fierté que nous voyons notre commune avoir désormais son oiseau historique. Si jamais Versoix a son blason « l'aiglon » y figurera. Dans ces derniers jours la science ornithologique de plusieurs de nos concitoyens a été prise en défaut d'une façon étonnante autrement ils n'auraient pas pris cet oiseau les uns pour une chouette les autres pour un corbeau d'autres enfin pour une buse. Mais laissons là les chouettes et les buses pour exprimer le vœu de voir chez quelques-uns de nos lettrés s'accentuer davantage l'esprit de distinction ».

Pour clore ce débat nous pensons qu'on devrait ouvrir un concours sur cette question : l'oiseau de Versoix était-il aiglon ou chouette.



<< retour