recherche

 

IL Y A 250 ANS A VERSOIX

 (souvent orthographié Versoy)

En 1772 (il y a 250 ans), Versoy est une petite localité française du Pays de Gex, faisant partie de la « Généralité de la Bourgogne », avec un chef-lieu à Dijon. Les papiers officiels de cette époque portent la mention et le timbre officiel de la Généralité de Dijon et la feuille vaut 2 sols, équivalent approximatif de 1.75 francs suisses actuels.


Afficher l’image source                            Afficher l’image source                                               


En 1772, la France est un royaume et le souverain est Louis XV « le bien-aimé », âgé de 62 ans, roi de France et de Navarre. Son ministre des finances, en 1772, est l’Abbé Joseph Marie Terray. L’ancien ministre principal du Roi, le duc de Choiseul, est tombé en disgrâce en 1770.

Dans le registre de la paroisse de Versoix de 1772, on trouve la liste des baptèmes, mariages et sépultures, notés et paraphés par Marc Duval, lieutenant général à Gex.

Cette série d’articles « Il y a 250 ans à Versoix » présentera des extraits commentés de ce registre. L’orthographe d’époque est respectée.

Pour commencer, un baptême :

Marie Prodom a accouché le cinq janvier mil sept cens soixante et douze d’un garçon qu’elle a déclaré Au Sr Pernoud châtelain de Versoix être des œuvres de Philipe Sénés de Toulon Emploié par le Roi aux ouvrages du port de Versoix. Il a été présenté au St Baptême le lendemain Six desdits mois et an par Joseph Drivet et Claudine Prodom mariés habitans de Versoix, qui lui ont servi de parrain et de marraine et qui lui ont donné le nom de Joseph.
Illitérés enquis signé : «Jannod Curé »

Commentaires :
(1) Le père travaille à la création du port de la ville nouvelle de Versoix, projet de Choiseul, en voie d’abandon en 1772.
(2) « Illitérés enquis » signifie que les personnes mentionnées n’ont pas pu signer l’acte, car elles ne savaient pas écrire, ce que le curé leur a demandé. Il a donc signé seul.
(3) Jean Gaspard Jannod est curé de Versoix depuis 1758.

APV – Patrimoine Versoisien – Yves Richard 2022     - Article paru dans Versoix-Region n°315

NEWSLETTER DU MOIS DE JANVIER:

LES GARDES RURAUX          PLAN DE LA NOUVELLE VILLE DE VERSOIX

 

 

 

INCENDIE DE LA MAISON CARTIER, TEA-ROOM "LES REGATES"

Le bâtiment abritant le tea-room « Les Régates », que les versoisiens appellent communément chez Cartier, a été la proie des flammes. Acheté en 1947 par Jean Cartier, il est le prolongement d’une histoire familiale depuis plusieurs générations. L’histoire des Cartier

photo L.P.

 

 

ENTRÉE D'UN TERRIER DE 1885 AUX ARCHIVES D’ÉTAT

AEG Archives privées 611
 

Les Archives d’État ont acquis en 2018 un plan cadastral, également appelé terrier, décrivant le domaine de Joseph Léopold Leconte, vicomte de Nonant-Raray (1824 (?) - 1893) qui est situé pour l'essentiel sur le territoire des communes de Collex-Bossy et de Versoix.

Les terres représentées dans ce document de 1885 faisaient partie au Moyen Âge du domaine de la Bâtie-Beauregard.

Ce dernier comprenait notamment un « château, logements, bâtiments ruraux et dépendances, cours, places, jardins, vergers, battoir, moulins, four, cours d’eau, maison, pâtures, avenues, chemins, fontaines, chenevières, vignes, hutins, prés, champs, broussailles, bois et terres labourables ».*

Depuis le XIIIe siècle, le domaine est successivement propriété des seigneurs de Gex, de la famille Compey, Menthon, Champion, Crose, Gillier et Vasserot. Par le jeu des alliances et successions, il revient en 1851 aux frères Charles Henri et Joseph Léopold Leconte – famille d’origine normande. À partir de décembre 1869, Joseph Léopold devient seul propriétaire de ce domaine. Il décède en 1893 au château de Poncé (Sarthe) et avec lui s’éteint la branche familiale.

Il est intéressant de constater que les Archives d’État conservaient une ébauche du terrier – la page de titre seule – qui a rejoint leurs collections sous la cote AEG P.P. 368. Ce plan cadastral complète idéalement les séries de plans issus du cadastre et les archives du domaine de la Bâtie-Beauregard (AEG Archives privées 389). Les planches aquarellées présentent de nombreux détails topographiques. La reproduction de ce document est consultable sur la base de données Adhémar.

Ce terrier est conservé sous la cote AEG Archives privées 611.

*La citation provient d'un certificat d'inscription coté AEG Archives privées 389.5.23.

AEG Archives privées 611

AEG Archives privées 611 

Site internet archives d'Etat